Soraya Hanna – Sophrologue et Coach Individuel Certifié Paris Consultations à distance ou au Cabinet 18, rue Vignon – Cabinet d'ostéopathie Madeleine Saint-Lazare 75009 Paris

Libération des chocs émotionnels après une manipulation, un harcèlement, une emprise psychologique

Libération des chocs émotionnels après une manipulation, un harcèlement, une emprise psychologique et liens de souffrance

Libération des chocs émotionnels après une manipulation, un harcèlement, une emprise psychologique et liens de souffrance

La Sophro-Coaching et Pnl est une méthode psychocorporelle qui va vous permettre de vous libérer du ou des « liens » toxiques  :

  • harcèlement,
  • emprise psychologique, 
  • manipulation
  • viol, inceste, etc ….

Comment reconnaître les troubles liés à un choc émotionnel causé par une manipulation, un harcèlement, une emprise psychologique ?

Vous vous sentez :

1. Perte d’autonomie :

Sous emprise psychologique, dépendant(e), dépossédé(e) de votre libre arbitre, obligé, isolé(e), étouffé(e)prisonnier(e)dépendant(e)
Vous n’arrivez plus à penser par vous même

2. Perte de vitalité :

Anxieux(se), stressé(e), nerveux(se) avec des insomnies ou un sommeil non récupérateur,
Epuisé(e), comme vidé(e) de l’intérieur, souvent malade : migraine, angine, cystite, rhume, gastro, constipation, mal de dos, fibromyalgie, etc …
(Si les médicaments arrivent bien souvent à calmer les crises, ils n’empêchent pas le mal de revenir),
Vous vous sentez triste et négatif,
Vous avez des pertes de mémoires concernant une partie de votre vie, ou de votre petite enfance,
Sans réaction vous regardez votre vie de l’extérieur, comme un film,
Vous avez le sentiment d’avoir perdu une partie de vous-mêmeetc. …

3. Perte de la confiance en soi

déboussolé(e), tétanisé(e), sans réaction comme anesthésié(e) ou perdu(e) face à l’adversité,
rabaissé(e), diminué(e), humilié(e) ou coupable,
Vous n’avez plus confiance en vous, en vos perceptions, en vos sens, en votre capacité de penser,
Un sentiment d’incompréhension, de décalage,
Vous avez le sentiment de ne pas maitriser votre vie, d’avoir perdu le sens de votre vie,
Vous ruminez la ou les dernières discussions, vous éprouvez de la rancœur, de la colère,
Vous éprouvez de la honte et vous vous repliez sur vous-même,

Vous appréhendez les situations qui semblent vous rappeler des situations déjà vécues et qui pourraient vous donner des émotions douloureuses,
Vous êtes dans un mal être sans en comprendre l’origine

Si le choc psychologique ou physique, peut avoir pour origine un évènement dramatique présent ou passé comme un deuil, un accident, un évènement violent, une peur, etc. … il peut être le résultat :

  • d’un héritage émotionnel familial transmis de génération en génération.
    Comme une fatalité l’individu est enfermé dans un rôle, une identité, un état émotionnel à l’origine inconnue au premier abord, ou dans des évènements ou choix, évènements de vies négatifs qui se répètent par cycle,
  • ou de chocs traumatiques causés par une tierce personne dans une relation qu’elle soit d’ordre sentimental, familial ou professionnel, présente ou passée : violence, harcèlement, menace, humiliation, emprise psychologique, manipulation, trahison, déception amoureuse, chantage, maltraitance etc … 
    et dans ce cas ont systématiquement pour but une vampirisation d’énergie.

C’est parce que le bourreau est blessé, qu’on lui a volé à lui aussi quelque chose, qu’il le cherche inconsciemment ailleurs pour vivre.

La relation est une relation toxique, voir destructrice.

Dépouillée de sa personnalité après une période de séduction, la victime dans un état hypnotique se retrouve sonnée. C’est alors, dans un instinct de survie que le processus de fuite mentale ou perte d’Ame intervient chez la victime après un état de sidération.

Des méthodes thérapeutiques et holistiques existent pour vous libérer de ces liens toxiques.

Les liens de souffrance ou d’attachement ne permettent pas la liberté dans la relation

L’attachement sentimental, familial, amical ou professionnel n’est pas une relation d’Amour mais plutôt un lien de contrôle, de pouvoir, d’emprise psychologique sur une personne qui sera  dans un 1er temps une victime inconsciente.

l’origine des liens de souffrance ou liens toxiques viennent, dans la majorité des cas, de blessures, de peurs, de besoins non assouvis durant l’enfance et/ou la petite enfance.

Pour imager, les liens de souffrance ou relations toxiques seraient comme une chaine qui emprisonne, vampirise l’énergie de la victime pour nourrir et combler les propres failles d’un bourreau, caché sous un ou des masques séducteurs, à travers des attitudes ou des comportements incompréhensibles, soufflant le chaud et le froid et bien sur dans un rapport dominant/dominé

C’est ce que les psychiatres appellent une vampirisation inconsciente. Le bourreau absorbe l’énergie de la victime.
D’où l’impuissance des victimes à réagir et à partir.

Bien souvent c’est parce que des blessures ou des failles existent déjà chez la victime que le bourreau, qui les repère, vient s’agripper

En psychologie, le choc émotionnel résulte d’un évènement traumatisant négatif  ou perçu comme négatif

Comment la mémoire d’un événement traumatique se construit ?

En psychologie, le choc émotionnel résulte d’un évènement traumatisant négatif ou perçu comme négatif et qui submerge la faculté que possède un individu à faire face aux émotions qu’il ressent lorsque cet évènement survient(*)

C’est comme l’émotion ressentit lors d’une grande frayeur, une peur, une menace mais également lors d‘humiliation, d’une trahison, d’un abandon, d’un rejet ou d’une injustice.

La douleur psychologique ou physique arrive après l’impact émotionnel qui va déclencher un autre chaos biologique qui va rendre l’individu prisonnier de la douleur et lui masquer l’origine du choc traumatique. La question peut se poser par exemple chez des personnes atteintes de fibromyalgie.

Les premiers instants après un événement traumatique sont donc capitaux.

L’évènement vécu douloureusement, s’il n’est pas pris en charge rapidement peut donc avoir un impact traumatisant. C’est ce que les psychologues appellent le stress post-traumatique.

Ce choc émotionnel, s’il n’est pas traité rapidement, à plus ou moins long terme peut, consciemment ou inconsciemment, engendrer des séquelles plus ou moins importantes, comme la dépression ou la maladie.

Sauf que bien souvent cet évènement traumatique est oublié, dénié par le mental tellement il est stressant, douloureux ou sort de l ‘entendement.

Ce choc émotionnel peut être déclenché à la suite d’un deuil, d’une déception amoureuse, d’un accident, un licenciement, d’un bouleversement ou lors d’un problème familial

Mais aussi lorsqu’il y a manipulation, harcèlement ou emprise psychologique consciente ou inconsciente, agression, viol ou inceste.

Après l'évènement dramatique, ces troubles se manifestent suivant 3 étapes :

1. La sidération psychique : la victime est en état de choc, stupéfaite, immobile, sonnée, prostrée elle est incapable d’agir et de raisonner.

2. L’agitation désordonnée : la personne s’agite de manière inefficace, crie, court sans but, bien souvent dans l’incompréhension de l’entourage

3. La dissociation psychique, fuite mentale ou perte d’Âme : le sujet paraît agir de manière adaptée mais fonctionne en fait sur un mode automatique sans aucune réflexion.
C’est comme s’il était présent physiquement mais absent psychiquement, étranger à lui-même, et à ce qu’il vit.

Ces réactions expliquent notamment pourquoi les victimes

  • peuvent avoir des fréquentes pertes de mémoires après un choc, ou événements difficiles liées à l’enfance, ou alors
  • adoptent des attitudes de déni de l’évènement. Attitudes  observées sur des personnes ayant vécu des épreuves traumatisantes.
  • restent sur les lieux du drame ou ne quittent pas leur bourreau,

C’est ce que la psychologie appelle l’amnésie traumatique.

Pour comprendre, en psychologie on parle de dissociation psychique ou fuite mentale. Tandis que les énergéticiens parlent d’une « perte d’Âme ».

La souffrance est trop difficile à supporter pour le mental, alors une partie de ce mental s’échappe pour éviter de sombrer dans la folie.

La perte de vitalité, de confiance en soi, en la vie, le manque de réaction comme vidé(e) de l’intérieur est le résultat de la fuite mentale ou perte d’Âme qui, pour imaginer, a créé comme une blessure dans la personnalité de l’individu, une brèche dans sa carapace énergétique, une faille par laquelle s’échappe l’énergie vitale, alors que le corps tente désespérément de se reconnecter à sa partie manquante pour rester en vie.

 Dans ces cas, le Mental et l’Âme ont le même symbole
Ils sont comme le support de notre façon de penser, de notre confiance en soi, et surtout, lieu de convergence des énergies qui nous permettent d’être en bonne santé et de vivre.

Seulement voilà, l’événement dévastateur a subitement privé  la personne de tout cela.

Vous comprenez alors pourquoi il vous arrive parfois après un évènement douloureux d’avoir le sentiment de vous épuiser rapidement et de ne pas avancer dans votre vie comme vous le souhaitez.

Au fur et à mesure des consultations de Sophro-Coaching et Pnl vous prenez la mesure de :

  • L’impact, la raisonnante du choc émotionnel sur votre vie,

  • La  libération du poids de la souffrance, et du « lien toxique »

  • De la récupération de votre vitalité, du rétablissement du sens de votre vie, de votre autonomie et du retour de la sérénité dans votre vie

  • Des raisons qui vous ont fait tomber dans cette situation
 

Consultation à distance ou au cabinet

Soraya Hanna
Sophrologue et Coach Individuel Certifié
Paris 9e

(*)Source : Hans Selye, Le Stress de la vie : syndrome général d’adaptation – Christel Petitcollin – Lise Bourbeau – Marie-France Hirigoyen

La sophro-coaching et Pnl est un soutien, un accompagnement et ne remplace pas les soins médicaux

Partagez-le...

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.